Le rôle fédérateur de l’Algérie dans l’instauration de la paix au Mali salué

Le rôle fédérateur de l'Algérie dans l’instauration de la paix au Mali salué

ALGER – Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Abdoulaye Diop, a salué, lundi à Alger, le « rôle fédérateur » que joue l’Algérie dans l’instauration de la paix et de la réconciliation au Mali.

« Le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat, apprécie le rôle modérateur et fédérateur que l’Algérie joue et peut jouer pour continuer à avancer dans le processus de paix au Mali », a déclaré M. Diop à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le MAE malien a indiqué, d’autre part, que le Président Tebboune, comme à son habitude, « nous a parlé avec beaucoup de franchise et de sincérité. Il nous a parlé du Mali qu’il connait très bien, comme il parlerait de l’Algérie, et partagé avec nous sa vision des choses », ajoutant que « nous sommes sortis de cet entretien très encouragés de ce que nous avons entendu ».

Le chef de la diplomatie malienne a indiqué être porteur d' »un message du colonel Goïta à son frère ainé le Président Tebboune, dans lequel il lui a transmis ses vœux de santé et de prospérité pour le peuple algérien, frère et ami ».

Le message porte aussi sur « la volonté du Président Goïta d’œuvrer à renforcer les liens séculaires, de bon voisinage, de fraternité, d’amitié et de solidarité entre nos deux pays qui sont liés par un destin commun », a-t-il ajouté.


Lire aussi: Mali/Réunion du CSA: pour le renforcement de l’appui international au processus de paix


Il a également souligné que M. Goïta « fera tout pour que les relations entre les deux pays puissent évoluer dans l’intérêt suprême de nos deux peuples, au dessus de toute autre considération ».

« Le Président Goïta nous a aussi chargé de transmettre au Président Tebboune l’engagement du gouvernement et du peuple maliens à continuer à œuvrer pour la paix au Mali et à ramener l’entente entre le peuple malien afin de lui permettre de se consacrer aux tâches essentielles qui sont celles du développement et de la quiétude ».

« Il nous a demandé, en outre, de réitérer sa profonde gratitude et ses remerciements au Président Tebboune et à l’Algérie pour le rôle qu’elle joue en tant que médiateur pour ce processus de paix (…) et amener toutes les parties à regarder dans la même direction », a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *