De nouveaux parcours de formation dans le domaine du dessalement de l’eau de mer seront créés

De nouveaux parcours de formation dans le domaine du dessalement de l’eau de mer seront créés

ALGER- De nouveaux parcours de formation dans le domaine du dessalement de l’eau de mer seront introduits dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, conformément aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, indique mercredi un communiqué des Services du Premier ministre.

Lors de la réunion du gouvernement, présidée par le Premier ministre M. Aïmene Benabderrahmane, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a présenté une communication sur la formation et la recherche scientifique dans le domaine du dessalement de l’eau de mer dans laquelle il a proposé d' »intégrer au sein des établissements universitaires, dès la prochaine rentrée universitaire, de nouveaux parcours de formation dans le but d’une maîtrise des processus technologiques de dessalement des eaux et de disposer d’une ressource humaine qualifiée dans cette spécialité ».

« L’objectif visé est de former des diplômés (ingéniorat, licence et master) capables de prendre en charge les problèmes quotidiens de fonctionnement des stations de dessalement et de répondre aux besoins du secteur de la production d’eau potable, notamment par le dessalement des eaux de mer et des eaux saumâtres », explique le communiqué.

Selon la même source, « cette formation sera érigée en pôle d’excellence constitué de quatre établissements, à savoir l’USTHB d’Alger, l’ENSH de Blida, l’ENPO d’Oran et l’Université de Ouargla ».

« Il y a lieu de rappeler qu’il s’agit de la création d’une nouvelle spécialité académique, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des instructions de Monsieur le Président de la République édictées lors du Conseil des ministres du 14 novembre 2022 et ce, compte tenu des progrès réalisés dans ce secteur vital », souligne le communiqué.

De son côté, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a présenté lors de cette réunion du Gouvernement, une communication portant sur « la création de la filière +dessalement de l’eau de mer+  dans la nomenclature des offres de formation », ajoute le communiqué.

« S’inscrivant aussi dans le cadre de la mise en œuvre des directives de Monsieur le Président de la République, cette formation vise à disposer d’opérateurs de stations de dessalement de l’eau de mer chargés de la mise en marche de ces installations ainsi que de l’entretien et du nettoyage des filtres des stations de dessalement de l’eau de mer et des eaux saumâtres », détaille le communiqué.

Il précise, à ce titre, que « cette formation, de courte durée (6 mois), sera érigée au niveau des centres de formation professionnelle et destinée aux titulaires de la deuxième année secondaire ».

           

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *