Sommet Etats-Unis/Afrique: assoir un partenariat étroit et efficace selon une nouvelle vision

Sommet Etats-Unis/Afrique: assoir un partenariat étroit et efficace selon une nouvelle vision

WASHIGTON – Le Sommet Etats-Unis/Afrique dont les travaux préparatoires débuteront mardi avec la participation du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane en qualité de représentant du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, se veut une occasion pour examiner les moyens de renforcer les relations américano-africaines et d’établir un partenariat étroit et efficace selon une nouvelle vision dans le contexte des développements mondiaux et régionaux actuels.

Ce Sommet de trois jours, qui verra la participation de 45 chefs d’Etats et de gouvernements, permettra aux dirigeants africains de faire entendre la voix de l’Afrique et ses aspirations à assoir un partenariat sur de nouveaux fondements à même de réaliser le développement et relancer l’économie du continent tout en œuvrant à garantir la stabilité politique et sécuritaire, dans un climat de crise que vivent de nombreux pays africains et l’impact des tensions dans le monde sur ces pays.

Les Etats africains aspirent, en outre, à obtenir le soutien officiel de Washington en vue d’obtenir un siège au Conseil de sécurité onusien.

Les Etats-Unis œuvrent, pour leur part, par l’organisation de ce Sommet, deuxième de son genre après celui de l’administration de Barack Obama en 2014, à affirmer leur engagement permanant envers l’Afrique et l’importance accordée à la confortation des relations américano-africaines ainsi que le renforcement de la coopération sur les priorités internationales communes, indique le secrétariat d’Etat américain.

Ce sommet intervient quelque mois après les visites du secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken dans plusieurs pays africains, y compris l’Algérie. Lors de ces visites, il a dévoilé la nouvelle politique américaine envers l’Afrique, en vertu de laquelle Washington s’engage à réaliser plusieurs objectifs en Afrique, à savoir: intensification des opportunités d’investissement, soutien au efforts de préservation du climat et garantie de transition équitable d’énergie.


Lire aussi: Sommet Etats-Unis-Afrique: Benabderrahmane arrive à Washington


Les débats seront axés lors des travaux de ce Sommet sur le renforcement du partenariat économique et l’appui des efforts visant à consacrer les valeurs de démocratie et les droits de l’homme, et à atténuer l’impact de la crise sanitaire résultant de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et des pandémies futures.

L’accent sera également mis sur le renforcement de la sécurité alimentaire, la paix et la sécurité, outre l’examen, voire l’évaluation, de la réponse aux efforts visant à faire face à la crise climatique et à renforcer les relations avec l’élite et les compétences africaines.

Le Sommet réunira les Gouvernements africains, la société civile et les représentants des communautés issues des différents coins des Etats-Unis et le secteur privé dans une tentative visant à dégager une vision commune de l’avenir des relations entre les Etats-Unis et l’Afrique.

L’ordre du jour du Sommet prévoit, en outre, la tenue de plusieurs séances de travail et de séminaires avec la consécration d’une journée à la société civile pour examiner les opportunités offertes pour renforcer le dialogue entre les responsables américains et les représentants des communauté africaines aux Etats-Unis.      

La deuxième journée sera consacrée à la tenue du forum d’affaires américano-africain qui sera focalisé sur le renforcement du partenariat commercial et d’investissement, de nature à promouvoir le rôle de l’Afrique dans l’économie mondiale.

Le Forum constituera une occasion pour étendre le champ de création et de promotion des affaires et stimuler le progrès réalisé dans les secteurs vitaux et réaffirmer les engagements des entreprises américaines investissant en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *