Goudjil reçoit le président du Parlement arabe et le SG de l’UIPA

Goudjil reçoit le président du Parlement arabe et le SG de l'UIPA

ALGER – Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil a reçu, lundi à Alger, le président du Parlement arabe, Adel Ben Abderrahman Al-Assoumi, et le Secrétaire général (SG) de l’Union interparlementaire arabe (UIPA), Fayez Al-Chawabka, et ce, à la veille de la tenue du 31e Sommet de la Ligue arabe, les 1er et 2 novembre.

Mettant en avant « l’importance et le rôle qui incombent aux Parlements arabes au sein du système de l’action arabe commune », M. Goudjil s’est félicité « de la symbolique du lieu et du timing de la tenue du Sommet, coïncidant avec le mois de novembre béni, date commémorant le déclenchement de la glorieuse guerre de libération nationale sur la terre des martyrs ».

Il s’est dit, par ailleurs, « convaincu » que le Sommet arabe atteindra ses objectifs, consistant en « l’unification des rangs arabes sur la terre de l’Algérie nouvelle dont les bases sont jetés par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Passant en revue avec M. Al-Assoumi nombre de questions arabes, à l’instar de la situation en Libye et au Yémen, M. Goudjil a réaffirmé « les positions constantes de l’Algérie envers ces questions », tout en mettant l’accent sur « l’impératif de recourir aux solutions pacifiques dans toute négociation visant à régler les conflits dans ces pays ».

Aussi, a-t-il évoqué « la question centrale de la nation arabe », affirmant « le droit du peuple palestinien à instaurer l’Etat de Palestine avec El-Qods pour capitale, conformément à l’Initiative arabe de Paix ».

De son côté, le président du Parlement arabe « s’est dit confiant que l’Algérie mènera à bien une édition singulière », et qu’elle « réalisera un bond qualitatif dans l’action arabe commune envers l’ensemble des questions de la région, à leur tête la cause palestinienne », indiquant que ce Sommet « revêt une importance exceptionnelle ».

Le Sommet se tient à un moment décisif marqué par une multitude de défis régionaux et internationaux auxquels font face les Etats arabes, appelés à renforcer leur coopération et leur solidarité pour promouvoir l’action arabe en vue de faire face à ces défis et réaliser les aspirations du peuple arabe à la sécurité, le développement et la stabilité, a-t-il fait observer.

Rappelant, dans le même contexte, « la conjoncture exceptionnelle, au double plan régional et internationale, qui entoure la tenue du Sommet arabe », il a cité « la crise en Libye et au Yémen, et la recrudescence des agressions sur le peuple palestinien et ses lieux saints ».

Par ailleurs, le président du Conseil de la nation a reçu le SG de l’UIPA, Fayez Al-Chawabka, qui a affirmé que « l’Algérie a réservé dès le début un traitement responsable à cet important évènement, et assuré tous les préparatifs nécessaires à sa réussite ».

Le même responsable s’est dit optimiste quant à la réussite de ce Sommet, d’autant, a-t-il dit, que la nation arabe a grandement besoin du resserrement des rangs et du renforcement de l’action arabe commune pour faire face aux défis de l’heure.

Il a salué, en outre, le rôle important du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a œuvré pour assurer une large participation des dirigeants arabes à ce Sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *