Bengrina appelle au renforcement du front interne autour des institutions de l’Etat

MILA – Le président du Mouvement national El Bina, Abdelkader Bengrina, a appelé samedi depuis la wilaya de Mila au « renforcement du front intérieur et de la cohésion du peuple avec les institutions de l’Etat ».

Animant un meeting populaire à Ferdjioua devant les militants de son parti, Abdelkader Bengrina a indiqué que la protection du pays, « legs des chouhada, exige la non-rupture de la communication entre les catégories de la société et le renforcement du front intérieur et de la cohésion du peuple avec les institutions officielles de l’Etat ».

Il a ajouté « nous croyons que la continuité de l’Etat ne s’opère que par la continuité de ses institutions à accomplir leurs nobles missions dans la protection du pays et sa relance ».

Evoquant les dispositions de la nouvelle loi de finances, l’orateur a salué tout ce qui concerne le caractère social de l’Etat et les efforts de soutien au citoyen simple pour lui assurer une vie digne.

Il a également porté l’accent sur les efforts politiques faits par l’Algérie sur les plans régional et arabe dont « la déclaration d’Alger » pour l’unification des factions palestiniennes.

Concernant le sommet arabe qui aura lieu les 1 et 2 novembre prochain, il a relevé que ce sommet a « la particularité de se tenir sur la terre des chouhada et d’un pays qui refuse l’atteinte à sa souveraineté et respecte la souveraineté des autres et qui refuse la normalisation avec l’entité sioniste ».

Pour le président du Mouvement El Bina, l’Algérie « réoccupe au travers de ce sommet et au travers de la déclaration d’unification des rangs palestiniens sa position de leader et d’influence positive sur la région et son environnement ».

M. Bengrina a relevé en outre que la célébration de la journée nationale de la presse « nous rappelle la naissance du premier média de l’Algérie combattante en 1955 ainsi que les efforts consentis par la corporation médiatique », insistant sur le rôle du journaliste en tant qu’acteur social dans l’édification de l’Etat.

La Journée nationale de la presse est célébrée chaque année le 22 octobre, coïncidant avec la parution en ce même jour de l’année 1955 du tout premier numéro du Journal ‘Résistance algérienne’, porte-voix du FLN/ALN et du 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision algériennes, le 28 octobre 1962.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *